Ce Jeudi 16 Novembre 2017, nous avons proposé un Digital Happy Hour Prestige sur le thème : ” Le devenir de l’Intelligence Artificielle : les ordinateurs quantiques “.

Evénement érigé par :

– M. DEPRAETERE Cédric : Directeur de ZETARK et Président de CAP NUMERIC,
– M. GILLET Fabrice : Directeur exécutif de la CCI Littoral Hauts-de-France,

Animé exclusivement par :

– Les frères Igor et Grichka BOGDANOFF, animateurs, producteurs de télévision et essayistes dans les domaines de la vulgarisation scientifique, de la cosmologie ainsi que de la science-fiction,
– Mme LEMAIRE-RAILANE Sophie, journaliste indépendante – maître de conférences à l’EILCO,
– Et M. BARANSKI Jacques, animateur de réseaux d’entreprises – conseiller en économie numérique.

Avec la participation de :

– M. DHONT Guillaume, enseignant-chercheur-physicien du Laboratoire LPCA de Dunkerque,
– Et M. TROTIN Pierre, philosophe praticien.

Présentation du Digital Happy Hour Prestige

Les Digital Happy Hours sont des événements majeurs et incontournables sur le territoire des Hauts-de-France. Ils regroupent plus de 150 dirigeants d’entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activités. Ils sont l’occasion pour les dirigeants de développer leur réseau, de discerner de manière efficiente des entreprises, qui par leurs expertises et leurs réussites, contribuent au développement économique de la Région, mais également, de découvrir des intervenants de grande notoriété. Les Dhh se déroulent toujours dans une ambiance conviviale, chaleureuse et à chaque fois, dans des lieux différents.

Cette soirée Digital Happy Hour Prestige a donc permis de favoriser les échanges, les contacts entre chefs d’entreprises du territoire et les réseaux de proximité dans une ambiance conviviale.
Le but recherché de cet événement a été est d’encourager et de contribuer à la découverte du monde numérique et digital de notre territoire.

L’Intelligence Artificielle : les Ordinateurs Quantiques

Les ordinateurs quantiques (appelés calculateurs quantiques) utilisent les propriétés de la physique quantique (de la matière) comme la superposition et l’intrication dans le but d’effectuer des opérations sur des données et offrent ainsi un schéma de stockage du traitement de l’information plus vaste en raison d’un système basé sur des quantum bits (ou qubits).

Les ordinateurs classiques, eux, utilisent notamment un système binaire (bits) avec lequel les informations sont codées sous forme de 0 ou 1.

A ce jour, de nouvelles générations d’ordinateurs quantiques possèdent une puissance de calcul dépassant la puissance des ordinateurs classiques.

Selon une étude de 2006, les simulations effectuées sur la puissance de calcul d’un ordinateur quantique D-Wave systems 2X permettent une vitesse de traitement supérieur de l’ordre de 10 puissance 8 par rapport à un processeur standard (ndlr : la loi de Moore telle que nous l’a connaissons aujourd’hui, va prendre fin d’ici les années 2020. Les processeurs, ordinateurs et programmations vont donc radicalement être transformés).

D’ores et déjà, la Nasa et d’autres sociétés, utilisent les performances quantiques afin d’optimiser les systèmes fondés sur l’Intelligence Artificielle.

Notons que l’intelligence artificielle est ” l’ensemble de théories et de techniques en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence” (ndlr : le marché des technologies de l’IA est florissant. 38% des entreprises utilisent l’IA et ce chiffre devrait passer à 62% d’ici 2018…).

A l’heure actuelle, l’IA s’appuie sur des calculs relevant des processeurs traditionnels. Notons que plus les capacités de calculs sont élevées, plus le traitement de l’information est efficace.

En soi, l’IA relèverait donc des performances quantiques dans la mesure ou la capacité et le traitement d’information arrivent au bout des limites physiques de miniaturisation des processus traditionnels.

Les ordinateurs quantiques seraient donc une ouverture à l’optimisation de l’Intelligence Artificielle en matière de calcul.

Igor et Grichka Bogdanoff restent optimistes mais de nombreuses questions se posent …

Si dans les années futures, l’ordinateur quantique permet de décrypter toutes les données informatiques, le système quantique sera donc inviolable. L’intelligence artificielle s’annonce elle aussi par de nombreux changements. La société quand à elle se transformera également…

Mais alors quel sera notre avenir ?

Quel avenir pour les hommes ? la société ?

Quel avenir pour la sécurité informatique ? numérique ?

-
En quoi l’IA va-t-elle améliorer nos vies, nos métiers et nos territoires ?

Sur l’aspect des emplois, compétences et du management, les robots prendront-ils nos jobs ou au contraire créeront-ils d’autres métiers ?

Table Ronde et clôture de l’événement

Débat – échanges entre animateurs, intervenants et chefs d’entreprises.

Article inspiré de la conférence et reprise des arguments via les sources : “Les Affaires”, “L’Anthropotechnie” et “Siècle Digital”.

 

Autres articles

Laissez un commentaire